Tout d’abord, en sensibilisant les chefs d’entreprise sur la nécessité de former leurs collaborateurs à ces nouvelles compétences. C’est le sens du programme court « Rue de la Formation » qui a mis en avant des entreprises de toutes tailles ayant réussi leurs transformations internationales, numériques et environnementales.

 

Ensuite, en lançant une démarche commune d’étude afin d’analyser l’impact de ces transitions sur les emplois et les besoins de compétences et de formation. C’est l’objet de l’étude rendue publique aujourd’hui.

 

Menée par le cabinet Sémaphores, elle a s’est déroulée en trois temps :

 

1. une revue des travaux existants ;

2. une analyse des données issues des offres de recrutement ;

3. et des entretiens auprès des entreprises et des branches professionnelles des secteurs touchés par ces transitions. 

 

Il apparaît que ces transitions sont perçues comme de véritables enjeux stratégiques pour toutes les entreprises. Leurs attentes portent davantage sur la transition numérique, qui concerne immédiatement leur marché, que sur la transition verte, perçue comme plus normative. Globalement, elles attendent davantage d’informations, un décryptage de l’impact de ces transitions sur leur activité (benchmark, vulgarisation des travaux des observatoires des métiers, etc.), et affirment leur besoin d’être accompagnées.

 

Fort de ces résultats, le Medef a décidé de mettre en œuvre un plan d’action concret avec l’ensemble des acteurs impliqués dans cette démarche : branches professionnelles, Medef territoriaux, organisations syndicales, organismes de formation, DGEFP, Pôle emploi, Apec, Cereq, conseils de régions, enseignement supérieur, ministères. 

 

Il se déploiera autour de trois axes :

 

1. sensibiliser et informer : pédagogie des transitions et veille sur les métiers impactés ;

2. accompagner le changement par des outils opérationnels « sur-mesure », Moocs et diagnostics ;

3. faire évoluer la formation depuis le primaire jusqu’aux référentiels d’activités des certifications, intégrer ces dimensions dans les diplômes et plans régionaux de formation…

 

Il se déploiera de manière opérationnelle dans les semaines qui viennent. 

 

A la suite de toutes les initiatives lancées par le Medef autour de la transformation des compétences, la Commission européenne a sollicité le Medef pour prendre le leadership de la French digital skills and jobs coalition, qui réunira toutes les parties prenantes et sera lancée en septembre.

 

Pour Christophe Catoir, président France The Adecco Group et président de la « task force Apprentissage » du Medef : « Notre plan d’action vise à donner aux entrepreneurs les moyens concrets de passer à l’offensive. Ces transitions sont des opportunités formidables si l’on sait s’en saisir à temps. Nous avons décidé d’agir concrètement, en étant ouverts à toutes les bonnes volontés. Aujourd’hui, il faut décloisonner ces sujets, et raisonner sans esprit de chapelle. Soyons réalistes et ambitieux ! »

 

L’étude "L’impact des transitions verte et numérique sur l’emploi, les besoins de compétences et les besoins de formation" est consultable et téléchargeable en ligne.