<p></p><p></p><p><span>Le financement des entreprises passe par deux canaux : le financement classique par les banques, et le financement par le marché.</span></p><span><p><span>En décembre 2010, les financements bancaires des PME représentaient près de 277 milliards d’euros globalement en hausse de 5,3 % en glissement annuel, soit 26 % de l’ensemble des encours bénéficiant aux entreprises résidentes. L’essentiel de ces encours est porté par des PME indépendantes (plus de 208 milliards d’euros), et concerne des crédits mobilisés. La part des crédits de court terme dans ces crédits mobilisés est de 18 %.</span></p></span><p></p>

Il existe 3 sources de financement différentes :

– les acteurs publics : CDC (Caisse des Dépôts et Consignation), Banque de France, Oseo, BEI (Banque européenne d’investissement), FSI (Fonds stratégique d’investissement) ;

– les acteurs privés : les réseaux bancaires, les sociétés de crédit bail, les sociétés d’affacturage, les assureurs crédit, les acteurs du capital investissement (les personnes physiques ou business angels, les personnes morales (FCPR, FCPI, FIP, holding ISF, société de développement régional), les fonds d’investissement (d’amorçage, création/post création, de développement, transmission/LBO, les fonds d’investissement socialement responsables) ;

– le financement par le marché et l’introduction en bourse : les entreprises émettent des titres de valeurs mobilières de placement qui sont échangées sur les marchés financiers et acquises directement par les agents économiques.

>> Télécharger la fiche au format PDF